Exclure un administrateur

Peut-on exclure un administrateur ?  La réponse est oui, mais il faut faire attention aux raisons et à la façon de le faire, surtout lorsqu'il y a un conflit au sein de l'association. Lorsqu'il y a lieu d'exclure un administrateur, il faut toujours garder en tête qu'il faut agir dans l'intérêt de l'association et de le faire en respectant la ou les personnes en cause.

Il y a trois raisons principales pour lesquelles l'association peut décider d'exclure ou de suspendre un administrateur :

  1. l'administrateur a été absent sans raison valable à trois réunions de suite;
  2. l'administrateur agit contrairement aux intérêts de l'association (violence verbale, physique, vol, etc.);
  3. l'administrateur ne travaille pas en harmonie avec le groupe.

Il faut se rappeler que l'expulsion d'un administrateur est un moyen ultime. L'expulsion ne sert pas à régler des conflits personnels, mais plutôt à gérer des crises graves. Avant d'en arriver à cette solution, il est préférable d'utiliser tous les moyens disponibles pour régler la situation. Il ne faut pas oublier que même si la personne est expulsée, vous continuerez à la côtoyer tous les jours. Dans cette perspective, il est toujours mieux de faire les choses correctement.

Une  démarche prévue dans les règlements générauxDans les règlements généraux, il est stipulé que :

  • Les membres du conseil d'administration (CA) ont le pouvoir de suspendre ou d'exclure un administrateur qui nuit au bon fonctionnement du conseil. Cela doit se faire en sa présence par la tenue d'un vote majoritaire des autres membres du conseil. (Un vote secret permet souvent d'adoucir les conflits qui peuvent s'en suivre.)
  • Un administrateur suspendu ou exclu peut en appeler de la décision du conseil lors de l'assemblée générale des membres ou lors d'une assemblée spéciale. (Pour demander la tenue d'une assemblée spéciale, la personne doit en faire la demande au CA en s'appuyant sur la signature d'au moins 20 % des membres de l'association.)
  • Les membres d'un CA ont le pouvoir de coopter de nouveaux administrateurs pour combler des sièges vacants.