Dissidence

On a le droit d'insister pour faire inscrire notre dissidence au procès-verbal lorsque nous sommes en désaccord avec une proposition qui va à l'encontre des intérêts des locataires. En effet, au même titre que tous les autres administrateurs, les représentant-e-s des locataires peuvent exiger de faire inscrire au procès-verbal de la réunion leur désaccord avec l'adoption d'une proposition. Si une décision va à l'encontre de ce qui leur semble juste, l'article 8 du code de déontologie leur accorde également le droit «de faire connaître, par écrit, les motifs de votre dissidence à l'autorité compétente», c'est-à-dire au président-directeur général de la SHQ.

En cas de situation difficileRègle générale, on exprime franchement ses points de vue et on se rallie de bon gré à la décision prise par la majorité. Ainsi, on fait preuve d'esprit d'équipe et de loyauté envers les autres membres du conseil d'administration. Mais, il peut arriver des situations où le respect des valeurs énumérées dans le code de déontologie exige qu'on manifeste ouvertement son opposition, notamment lorsque les droits et la dignité des personnes nous semblent bafoués.