Conflit d'intérêts

À travers le Québec, près de 1 200 locataires siègent au CA des OMH et plus de 2 000 sont actifs au CA de leur association de locataires. La question des conflits d'intérêts surgit à l'occasion dans les discussions. Mais quand sommes-nous en conflit d'intérêts ?

Avoir à cœur les intérêts des locatairesLes deux locataires présents au conseil d'administration de l'OMH ont un statut un peu particulier puisque, de toute évidence, ils sont les deux seuls administrateurs à avoir un intérêt direct et immédiat dans les décisions concernant la gestion des immeubles.

Est-ce que les locataires sont en conflit d'intérêts lorsque des décisions doivent être prises concernant leur immeuble ? Selon la FLHLMQ, non. Il n'y a pas de conflit d'intérêts si les deux locataires se prononcent sur des questions où ils ont des intérêts au même titre que les autres locataires de leur immeuble ou de leur municipalité.

Tirer avantage d'une décisionLa notion de conflit d'intérêts s'applique seulement lorsqu'un locataire administrateur peut tirer un avantage particulier à une décision. Un intérêt spécifique à lui-même, à son logement et non pas un intérêt au même titre que l'ensemble des autres locataires de son immeuble ou de sa municipalité.

C'est le même principe qui s'applique lorsque l'on siège au CA d'une association de locataires. On peut se prononcer sur toute décision concernant l'ensemble des locataires ou même ceux de notre immeuble en particulier, mais il faut éviter de voter sur une question qui nous toucherait spécifiquement comme individu.

Par exemple, si on est embauché sur un projet financé par notre association, il faut éviter de voter sur des décisions concernant l'administration du projet en question.