CCR, Associations et Locataires au CA

Depuis 2002, il existe un espace démocratique qui permet aux locataires de s’impliquer dans la gestion de leur HLM et de leur milieu de vie. En effet, la loi de la SHQ prévoit:

• Le droit de se regrouper au sein d’une association de locataires pour un ou plusieurs immeubles;

• L’obligation pour l’office d’avoir un comité consultatif des résidant-e-s (CCR) composé des associations de locataires reconnues par l’office;

• Le droit d’élire 2 locataires au conseil d’administration de l’office.

L’expérience démontre que lorsque les locataires qui composent ces 3 instances collaborent bien ensemble, ils peuvent réaliser un maximum de projets et avoir du succès dans leurs rapports avec la direction de l’office. Il faut aussi prendre le temps de comprendre les pouvoirs et les limites de l’instance dans laquelle on participe afin de bien jouer notre rôle.

Le comité consultatif (CCR)

Le CCR est composé des associations de locataires reconnues par l’office. S’il y a une seule association et que celle-ci regroupe tous les HLM de la ville, il n’est pas nécessaire de créer un CCR. L’association de locataires joue alors le rôle du CCR et a le droit d’être consultée par l’office.

L’association des locataires

L’association gère la salle communautaire en y planifiant des activités et représente l’ensemble des locataires auprès de l’office, notamment en participant au CCR, s’il y en a un.

Les 2 locataires au CA de l’office

Les deux locataires au conseil d’administration ont un rôle important à jouer : c’est à eux de faire le relais entre le CCR et le conseil d’administration, pour à la fois faire entendre la voix des locataires et tenir ces derniers au courant du travail du CA. Ils ou elles doivent donc siéger au CA de leur association ou de leur CCR pour pouvoir bien faire leur travail.

Quelques conseils:

  • S'appuyer sur l'ensemble des locataires: Si le CCR ne représente que quelques personnes, il ne sera pas très crédible aux yeux de la direction et du CA de l’office. C’est pourquoi de nombreux CCR s’efforcent de s’appuyer sur le point de vue des autres locataires (plaintes, propositions, etc.) afin d’alimenter leurs réflexions avant d’en faire part à l’office.
  • Aller de l'avant: Pour être écouté par l’office, il faut que les membres du CCR ou de l’association fassent leurs preuves en démontrant qu’ils peuvent avoir un apport positif. Il ne s’agit donc pas seulement de présenter les problèmes et de critiquer l’inaction de l’office, mais de proposer des solutions après y avoir réfléchi sérieusement et s’être documentés.
  • Insister sur la collaboration avec les locataires au CA: Il faut s’assurer que les deux locataires élu-e-s au CA de l’office soient prêts à collaborer étroitement avec le CCR ou l’association des locataires. Les informations qu’ils ou elles feront circuler seront essentielles pour permettre aux locataires d’être consultés par l’office. Idéalement, vous devriez faire élire au CA de l’office des membres actifs de vos associations.