Le gouvernement du Québec en fait-il assez ?

Soumis par Robert le mer 30/03/2022 - 15:38
Image
levis

Avec 195 645 ménages ayant un taux d’effort de plus de 50 % pour se loger à travers le Québec, il est évident que le gouvernement n’en fera jamais assez pour résorber la crise du logement.

Ceci dit, 247 M $ ont tout de même été prévus dans le dernier budget Girard pour bonifier les coûts de réalisation de 3 500 unités de logements dans le programme AccèsLogis (ACL) et 300 M $ ont aussi été rendu disponibles pour construire 3 200 unités de logement dans le cadre du nouveau programme d’habitation abordable Québec (PHAQ). À ces initiatives du Québec, il faut ajouter 338 M $ pour réaliser 1 458 logements dans le cadre de la seconde entente Canada-Québec sur l’Initiative pour la création rapide de logement (ICRL).

De plus, 405 M $ seront investis dans la poursuite de la rénovation du parc HLM au Québec. Un montant record par rapport au 245 M $ de 2020 ou de 300 M $ de 2021.

Avec 885 millions $ pour construire 8 158 nouveaux logements et 405 millions $ pour rénover nos HLM, on doit reconnaître que nos gouvernements font des efforts importants.  Mais pourraient-ils en faire plus ? Sûrement, puisque Québec vient de choisir de dépenser 3.2 milliards $ dans des chèques de 500$ à chaque citoyen dont le revenu est inférieur à 100 000 $. Il aurait très bien pu décider de réserver ce chèque aux ménages à faible revenu qui en ont vraiment besoin et mettre la balance dans le logement social.

À la FLHLMQ, nous souscrivons à l’objectif de financer au moins 10 000 unités de logements sociaux et communautaires par année.  Nous demandons également une réglementation précise afin de nous assurer que ces logements serviront en priorité aux ménages ayant le plus de difficulté à se loger soit en raison de leur maigre revenu ou de la discrimination à leur égard.

C’est pourquoi nous réclamons le retour d’un véritable programme de logement public géré par les offices d’habitation et ciblant les populations les plus vulnérables, notamment les 38 000 ménages en attente d’un HLM.

Photo: OMH de Lévis