Quel parti osera parler des HLM ?

Soumis par Robert le jeu 22/09/2022 - 11:36
Image
conf. gatineau

Gatineau, Montréal, Québec, la FLHLMQ a tenu trois conférences de presse, les 21, 22 et 23 septembre, pour demander aux partis politiques d'oser prendre des engagements en faveur de la mise en place d'un nouveau programme de construction de HLM.

 « Au nom des 63 000 ménages vivant dans une habitation à loyer modique au Québec, je demande à M. Duhaime, du Parti conservateur, de cesser de dénigrer nos logements.  Nous sommes heureux d’habiter dans le logement public et nous sommes conscients que près de 38 000 ménages aimeraient être à notre place », de déclarer Yves Dubé, président de la Fédération des locataires d’HLM du Québec (FLHLMQ).

Alors que la crise du logement fait rage au Québec et que les partis prennent des engagements, tous semblent frileux à l’idée même de prononcer le mot HLM. Pire, le Parti Conservateur du Québec ne cesse de discréditer les HLM pour justifier sa volonté de ne plus en construire tel qu’indiqué dans sa plateforme électorale pour laisser libre cours au marché privé locatif.

Pour un nouveau programme HLM

Le président de la FLHLMQ se désole qu’aucun parti politique ne mentionne le mot HLM dans leurs propositions alors que les 300 millions $ investis cette année par la CAQ passent à côté des besoins en logement des 38 000 ménages sur les listes d’attente des offices d’habitation pour obtenir un HLM au Québec. En effet, les offices d’habitation n’ont obtenu que 373 logements sur les 1 723 nouvelles unités qui seront construits en 2022 dans le cadre du Programme d’habitation abordable Québec (PHAQ) par le gouvernement du Québec.

C’est pourquoi la FLHLMQ demande aux partis politiques de s’engager à mettre un nouveau programme de construction de HLM impliquant aussi les villes.  Un programme qui serait financé à 80% par le gouvernement lors de la construction et à 20% par les villes qui fourniraient le terrain.

« Nous avons entendu les villes réunies au Sommet de l’habitation à Laval. Elles veulent exercer un leadership dans le développement du logement social sur leur territoire. Il se trouve que notre proposition répond à leur demande, en plus de répondre aux besoins des locataires » d’expliquer Yves Dubé. « Une première programmation de 1 000 unités de HLM coûterait 280 millions $ au gouvernement du Québec, quel parti osera prendre un engagement concret pour les HLM ? » de demander le président de la fédération.

Les HLM, des milieux de vie dynamique

  • 63 000 logements HLM au Québec.
  • 67% du parc est en bon ou très bon état.
  • Depuis 2008, 3 milliards $ ont été investis dans la rénovation des HLM et 2, 2 milliards $ de plus sont prévus, d’ici 2028, grâce à une Entente Canada-Québec.
  • 74% des ménages vivant en HLM ont des revenus inférieurs à 20 000 $ par année.
  • 38 000 ménages sur la liste d’attente à Québec. Priorité accordée aux femmes victimes de violence conjugale et aucune discrimination dans l’attribution des logements.
  • 300 associations de locataires qui s’impliquent bénévolement dans nos immeubles