Des banderoles aux balcons pour obtenir des rénovations

Soumis par Robert le mar 19/10/2021 - 10:58
Image
jardins2

En suspendant des banderoles à leurs balcons avec le message « SVP, rénovez nos HLM ! » et « Mon HLM est coté E », 353 locataires vivant dans trois grandes tours à Verdun, Hochelaga Maisonneuve et Anjou veulent dénoncer la dégradation de leurs immeubles à loyer modique et interpeller la ministre de l’habitation, Mme Andrée Laforest.

Les locataires n’en peuvent plus de devoir supporter des bris de conduite d’eau, de l’infiltration d’air, des moisissures, une ventilation déficiente, des pannes d’ascenseur, des salles de bain délabrées, etc., dans des immeubles vétustes cotés E, soit la pire cote de dégradation des infrastructures au Québec.

Lire La Presse https://lp.ca/nDVmBw?sharing=true

Lire le Journal de Montréal https://www.journaldequebec.com/2021/10/20/crise-du-logement-beaucoup-dargent-peu-dactions-1

Selon l’évaluation de l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM), il faudrait 11,3 millions $ pour remettre en état le 5630, boulevard Lasalle à Verdun, 4,6 millions $ pour le 7800, boulevard de Châteauguay à Anjou et 7,4 millions $ pour le 6191, de Marseille dans Hochelaga Maisonneuve.

Tributaire de la Société d’habitation du Québec, l’office doit attendre d’obtenir l’autorisation budgétaire du gouvernement du Québec avant de pouvoir procéder aux travaux majeurs qui s’imposent pourtant depuis plusieurs années.

Ces trois immeubles ne sont que la pointe de l’iceberg puisque 476 autres bâtiments HLM sont cotés E à Montréal. Même si, en juin, la ministre Laforest a annoncé pour Montréal un 100 millions $, sur trois ans, pour remettre en état une dizaine d’immeubles HLM barricadés (cotés E), nous sommes encore loin du compte.

À la grandeur du Québec, ce sont 8 198 logements répartis dans 655 immeubles HLM qui ont la cote de vétusté maximale, soit E et 16 739 autres logements ont la cote D. Selon l’évaluation de la Fédération des locataires d’habitations à loyer modique du Québec, il faudrait 400 millions $ par année, pour les cinq prochaines années, pour rénover ces 25 000 logements.

Est-il réaliste de penser obtenir de façon urgente 2 milliards $ pour la remise en état des HLM et au Québec ? Le président de la FLHLMQ, Yves Dubé, pense que oui puisque la ministre Andrée Laforest a signé en octobre 2020, une entente de 1,8 milliard $ avec le gouvernement fédéral qui permet notamment d’allouer 1,1 milliard $ à la rénovation du parc de logement social à la condition que le gouvernement du Québec investisse également le même montant. 

La ministre Laforest doit rendre public, en mars 2022, le plan d’action de son gouvernement en matière d’habitation.  D’ici là, plusieurs grandes tours HLM à Montréal et ailleurs au Québec se couvriront de banderoles afin qu’elle puisse mettre des noms et des visages sur les dizaines de milliers de personnes à faible revenu qui comptent sur elle pour améliorer leurs conditions de logement.