Un regroupement trop petit ne donne pas de bons résultats

Soumis par Robert le lun 05/07/2021 - 13:21
Image
oh roussillon

Lors de leur rencontre du 27 mai 2021, les membres du comité consultatif des résidant-e-s de l’office du Roussillon, regroupant les locataires des villes de Laprairie, Delson, Candiac, Ste-Catherine et Mercier, ont décidé à l’unanimité d'adresser la recommandation suivante à la ministre André Laforest :

Depuis le 6 mars 2018, nous avons collaboré à la mise en place du regroupement volontaire qui a donné lieu à l’OMH du Roussillon Est. À titre de locataires membres du comité consultatif des résidant-e-s, nous espérions que la fusion des cinq petits offices en un seul permette d’augmenter les capacités organisationnelles de celui-ci afin d’offrir de meilleurs services aux locataires.

Après trois longues années d’épreuves de toutes sortes, causées principalement par la difficulté à garder en poste du personnel en raison de la lourdeur de la tâche pour une seule gestionnaire à temps plein, nous pensons que l’heure est venue d’en tirer la conclusion qui s’impose.

Alors que la Société d’habitation du Québec insistait pour dire que la taille optimale d’un office devait être d’au moins 300 logements pour assurer la présence d’une équipe de trois gestionnaires avec différents champs de compétences, nous avons fait le mauvais choix de ne regrouper que 117 logements avec une seule gestionnaire.  Peu importe les talents de celle-ci, elle doit assumer à elle seule toutes les responsabilités sur presque tout le territoire de la MRC.  C’est beaucoup trop demandé à une seule personne ayant comme conséquence que nous en sommes à notre troisième directrice en trois ans. Les services aux locataires, loin de s’être améliorés avec le regroupement, se sont plutôt détériorés.

Dans le but de trouver une solution solide et durable, nous devons admettre que nous n’avons pas fait le choix le plus judicieux pour regrouper efficacement les forces de nos offices dans la MRC. Nous nous retrouvons avec deux offices, un de 117 unités HLM à Roussillon Est et un de 276 unités de HLM à Châteauguay. Pourquoi ne pas combiner les deux offices pour ainsi constituer, en vertu des normes budgétaires de la SHQ, une équipe de quatre gestionnaires à temps plein pouvant ainsi se répartir les différentes responsabilités (finances, gestion des locations, entretien/rénovation et soutien communautaire aux clientèles vulnérables et de quatre employés à temps plein attitrés à la conciergerie ?

Cet office disposant de plus de ressources serait également à même de mieux gérer la liste d’attente et de réaliser les partenariats avec le secteur locatif privé et le secteur du logement communautaire pour répondre aux besoins dans les différentes municipalités de la MRC.

Il est parfaitement possible de passer à cette deuxième étape en matière de regroupement de nos forces sur le territoire de la MRC.  Plusieurs administrateurs et administratrices de l’office ont déjà cette conviction et plusieurs élu-e-s municipaux également, notamment à Mercier et Châteauguay.  Pour y arriver, nous vous demandons, Madame la ministre, de bien vouloir tenir une rencontre exploratoire des partis concernés.  Le conseiller en gestion de la SHQ pour nos deux offices pourrait agir comme facilitateur pour l’occasion.

Comme locataires impliqués dans le succès de l’office, nous sommes convaincus qu’une telle démarche serait bénéfique pour l’office mais également pour l’ensemble de la population. Dans le cas, où cette démarche échouerait, nous souhaiterions que vous utilisiez le pouvoir qui est le vôtre pour unifier les deux offices de notre MRC afin de mieux desservir la population.