Comment va le regroupement des offices ?

Soumis par Robert le mer 07/11/2018 - 13:51

Si au départ, la FLHLMQ se disait ouvertement sceptique sur les résultats d’une démarche de fusion volontaire des offices au Québec, nous devons admettre que la réaction des offices a dépassé nos espérances. Alors qu'il y avait, au 1er janvier 2017, 538 OH à travers la province, il en restera 171, à compter du 1er janvier 2019, selon les estimations de la SHQ.

Derrière ce chiffre de 171 offices se cache deux réalités opposées.  D’un côté, 453 offices ont fait l’effort de s’entendre pour former 71 nouveaux offices qui ont regroupé leurs forces pour mieux servir les locataires et les requérant-e-s. De l’autre côté, 85 offices n’ont pas réussi à s’entendre, ou n'ont pas bougé, pour améliorer leur capacité de gestion. À ce calcul s'ajoutent les 15 offices hors MRC comme Montréal, Québec, Shawinigan, etc..

Du point de vue des locataires, deux défis se présentent à nous.  Premièrement, collaborer avec les nouvelles administrations afin de mettre en place une participation efficace des locataires, notamment les comités consultatifs de résidant-e-s (CCR), pour contribuer aux succès des nouveaux offices. Deuxièmement, agir auprès des offices récalcitrants afin de garantir aux locataires la même qualité de services et le même degré de transparence et de démocratie.

Il reviendra à la nouvelle ministre de l’Habitation, Madame Andrée Laforest, de voir comment il est possible de convaincre la minorité de retardataires qui n’ont pas su, ou qui n'ont pas voulu, embarquer dans le mouvement au cours des deux dernières années.

Sur la photo: les membres du CCR de l'Office d'habitation de Rousillon-Est en Montérégie.